Quel avenir pour les métiers du frais? - 8ème entretien de Rungis

Entretien de Rungis 8ème édition – 13/10/14

Quel avenir pour les métiers des produits frais ? Voici la question posée le lundi 13/10/14 lors de la 8ème édition des Entretiens de Rungis Grossistes, logisticiens, acteurs de la grande distribution, détaillants ou restaurateurs, doivent faire face à l’émergence de nouvelles problématiques. Comment les professionnels répondent-ils aux nouveaux besoins en compétences ? Quels sont les enjeux en termes de formation ? Existe-t-il un défaut d’attractivité de certaines professions ? Quelles sont les réponses adaptées et quelles opportunités seront à saisir ?

photo 1photo 2

La première table ronde avait pour thème « Evolution des métiers du frais : quels enjeux pour les professionnels ? » réunissait acteurs du frais, institutionnels, spécialistes du recrutement et organisations professionnelles.

David Bazergue, Délégué Général, Les Fromagers de France Mathieu Charbon, Directeur zone Grand Paris, Adecco Marc Hervouet , Président, CGI Christophe Quantin, Directeur technique et pédagogique, Alain Ducasse Education Eric LARGUIER, Développeur de l’alternance, CFA du Marché International de Rungis

Elle avait pour objectif de proposer un état des lieux des besoins en matière d’emploi et de formation au MIN de Rungis.

Tous les intervenants présents s’accordaient à dire que la formation est un enjeu majeur pour les entreprises de Rungis non seulement pour apporter des compétences spécifiques au commerce de gros à leurs salariés mais aussi pour rendre leurs métiers plus attractifs.

La seconde table ronde portait sur « Comment faire de ces changements une opportunité ? ».

Shaoul Abramczyk, PDG, Groupe Mandar Sylvain Bouju , Directeur Commercial new business, Vente-privee.com Loic Chouin, Directeur Général, CCI Val-de-Marne Jean-Marc Hamon , Directeur Général, Groupe IFOCOP Laure Lazard Holly , Senior Manager, Alixio

A notamment été soulevé dans cette seconde partie de le fait que la réforme de la formation professionnelle nécessitera une prise d’autonomie de la part des entreprises et il apparaît comme essentiel que les entreprises de toutes tailles saisissent les enjeux de la formation dans leur stratégie d’évolution à moyen et long terme.

Écrire commentaire

Commentaires : 0